Un mois au sein du Prize Papers Project

Il est proposé, au cours du master HCP de l’UPPA, de réaliser un stage en rapport avec la recherche. Lors de ma visite aux Archives Nationales de Londres, j’ai pris connaissance du Prize papers project que j’ai rapidement contacté pour parler de mes recherches mais également pour faire mon stage de master. Plusieurs fois repoussé pour cause de crise sanitaire, le stage a finalement était coupé en deux parties. Une première partie début juin en télétravail qui s’est complété avec un déplacement de deux semaines dans les bureaux principaux du projet à l’université d’Oldenbourg.

Première partie du stage en distanciel

              La première partie s’est déroulée fin mai 2021 en distanciel. Tout d’abord, j’ai participé aux réunions du Prize papers project avec ses différents groupes de membres : les membres à Oldenbourg, les membres les plus importants entre Oldenbourg et Londres, … Lors de la première réunion, j’ai été présentée à toute l’équipe.

J’ai également assisté à des formations sur les différentes tâches effectuées par les membres du projet et que j’allais effectuées pour les deux prochaines semaines : la vérification des numérisations faites aux Archives Nationales de Kew, le catalogage, la saisie de données.

La seconde semaine j’ai pu animer une conférence dans le cadre des Lunch Talk, cycle de conférence se déroulant le lundi pendant la pause déjeuner. Lors de cette conférence, j’ai présenté mon mémoire de recherche sur la correspondance du navire de commerce armé en course Le Dauphin.

Image
@Prize_Papers
Présentation par le Prize Papers de ma conférence pour le Lunch Talk

Deuxième partie du stage à Oldenbourg

Pour la seconde partie du stage, je me suis déplacée à Oldenbourg. J’ai pu rencontrer toute l’équipe allemande en présentiel. J’ai participé aux réunions ainsi qu’aux tâches de l’équipe. Nous avons également participé à une séance photo pour le site internet.

Dr Jessica Cronshagen, Daniel Fleisch, Dr Lucas Haasis, Christina Beckers, Prof. Dr Dagmar Freist, Frank Marquardt, Annabelle Lafuente, Lisa Magnin.
© Team Prize papers Project

L’expérience que j’ai acquise lors de ce stage est très enrichissante. J’ai beaucoup aimé travailler au sein de l’équipe du Prize papers project. C’est une équipe incroyable, ils sont d’une gentillesse admirable et m’ont fait participer au maximum au projet durant le stage. Ils m’ont principalement laissé travailler en autonomie mais en même temps, ils étaient là au moindre problème rencontré. J’ai adoré travailler avec cette équipe, c’était très intéressant pour moi ainsi que mes recherches. Cela m’a permis, notamment avec la conférence, de me faire connaître ainsi que mon travail de master et de créer mon réseau avec de nombreux contact internationaux mais également français. Je suis très contente d’avoir travaillé avec ce projet.

Mémoire de recherche sur Le Dauphin

De Bayonne à Louisbourg: La correspondance du corsaire bayonnais Le Dauphin pendant la guerre de Sept Ans (1757)

C’est lors de mon master « Histoire, civilisations et patrimoine » à l’université de Pau et des Pays de l’Adour que j’ai découvert le sujet du corsaire bayonnais Le Dauphin.

J’ai choisi de consacrer mon mémoire à la correspondance française du navire bayonnais Le Dauphin. En avril 1757, Ce navire de commerce armé en course, commandé par le cibourien Martin Lermet, part de Bayonne pour rejoindre la Nouvelle-France et plus particulièrement Louisbourg. Lors de son voyage, et seulement quelques jours après son départ, il est arrêté par trois HMS de la marine anglaise. Ceci fait partie de la stratégie de blocus sur les mers de la couronne anglaise, pour couper toute communication et tout commerce entre le royaume de France et ses colonies.

Afin de juger les captures, la haute cour de l’Amirauté anglaise effectue un procès pour définir si la prise est légale ou non. A cette occasion sont recueillis les témoignages du capitaine, du lieutenant et du second capitaine. Par ailleurs, la cargaison est saisie, dont la correspondance envoyée par les habitants du Labourd à leurs proches aux colonies. C’est pour cela, qu’aujourd’hui, nous avons accès à ces documents, les Prize papers, conservés dans le fonds de l’Amirauté aux Archives Nationales de Kew à Londres.

Pour construire ce mémoire, il a été important d’abord de connaître ses sources. L’équipe du laboratoire IKER du campus de Bayonne de l’UPPA avait déjà un projet en cours appelé « Projet Le Dauphin  » sur le corpus de la correspondance et plus particulièrement sur la cinquantaine de lettres en langue basque. Celles-ci étant numérisées et disponible sur la base du données du projet, je me suis alors axée sur les lettres en français, un corpus d’environ deux-cents plis, que j’ai pu consulter et photographier aux Archives Nationales à Londres.


Abstract

This study focuses on research work on private documents from the 18th century in French and Basque. It is used to understand Labourdine life and the relationship between the Labourdins and Basques from l’île Royale in wartimes. In 1757, the Atlantic world was in the middle of Seven-year war, France and the British Empire were fighting on the seas, making the privateering a profitable business. The ships are armed in the privateering for protecting themselves or attack the enemy during the trip and therefore, when they capture an enemy, they bring back a lot of money. Le Dauphin is a French merchant ship armed for the privateering at the port of Bayonne, in Basque Country sailing to Louisbourg, on l’Île Royale. The French privateer was captured a few days after his departure, by the Royal Navy. The seized documents are used for the trial by the High Court of the Admiralty, which is why today, the Prize papers collection is to be found in the National Archives in London. After consulting the documents, then the transcript and the study of about 200 documents, many Basques lived on Île Royale, both fishermen and the merchant elite who prospered through trade and privateering.

Boîte d’archives contenant les lettres françaises du navire Le Dauphin
(HCA 30/264/2)


Table des matières

PARTIE 1 : UNE DOCUMENTATION ORIGINALE : ÉTAT DU CORPUS & MÉTHODE D’ANALYSE

A) Le domaine historiographique autour du sujet

1 – Sur les lettres du navire Le Dauphin

2 – Sur les correspondances de navires capturés

3 – Sur l’histoire de l’Atlantique, Louisbourg et Bayonne, l’activité de course

4 – L’épistolaire, la correspondance comme objet d’étude historique

B) Un source historique extraordinairement conservée

1 – Quelles sources ?

2 – La rareté de ce type de document intime

3 – L’archivage et la conservation du fonds

C) Méthode de structuration et d’analyse du fonds

1 – Esquisse d’un sujet

2 – Mission de recherche à Londres

3 – Transcription et étude du fonds

4 – Deuxième année de recherches

D) Définir une problématique dans le champ de l’histoire

1 – Les axes problématiques secondaires ou peu exploités

2 – Les axes problématiques principaux

PARTIE 2 : LES PRATIQUES DE L’ÉCRIT TRANSATLANTIQUE : ÉCHANGES DE BAYONNE VERS LOUISBOURG

A) L’état de l’écrit dans un territoire diglossique

1 – Un état de l’alphabétisation du Labourd au XVIIIe siècle

2 – La qualité de l’écriture des lettres du Dauphin

3 – Le phénomène diglossique dans une société labourdine aux marges de l’écriture

B) Le fonctionnement des communications transatlantiques

1 – L’organisation d’un service postal

2 – Les communications face à l’impact de la guerre

C) Les pratiques de la correspondance

1 – Les différents types de papiers et leurs objets

2 – Les profils d’expéditeurs et de destinataires et leurs relations

3 – L’objet de communication en lui-même : la lettre

4 – Les statistiques en fonction du lieu, du sexe et du métier

5 – Organisation discursive de la lettre et formules épistolaires

PARTIES 3 : TÉMOIGNAGES DE LA VIE LABOURDINE À TRAVERS LES LETTRES DU DAUPHIN

A) Impact de l’événement : impact de la guerre et de la tentative d’assassinat du roi

1 – La tentative d’assassinat du roi : L’attentat de Damiens contre Louis XV

2 – La guerre de Sept Ans

B) Vie quotidienne

1 – Place des gens de mer

2 – Rapports sociaux des Labourdins : entre conflit et entente

3 – Et la religion ?

4 – Les prisonniers de caprerie

C) Vie économique

1 – Une économie transatlantique : entre Bayonne et Louisbourg

2 – Sociétés commerciales et communautés marchandes

3 – L’activité de course : substitution économique en temps de guerre


Lettre de Behola, prêtre de St Pée sur Nivelle, à Saint Martin Duronea, capitaine, à Louisbourg, datée du 14 février 1757
(HCA 30/264/2)

La réalisation de ce mémoire a finalement révélé de nouvelles possibilités et un champ de recherche à explorer notamment au sein des papiers des prises de la Haute-cour de l’amirauté aux Archives Nationales de Kew. Ce qui a fait germer le thème de la thèse actuelle sur les correspondances entre les ports du sud de la Nouvelle-Aquitaine et les colonies au XVIIIe siècle.

Bienvenue

Bienvenue dans ce carnet de recherche dédié au projet CORBAN.

Le projet CORBAN porté par les laboratoires ITEM (campus de Pau) et IKER (campus de Bayonne) l’université de Pau et des Pays de l’Adour, est soutenu par Région Nouvelle-Aquitaine. Il a pour objectif de recenser et d’étudier les correspondances entre les ports du sud de l’Aquitaine et les colonies saisies par la Royal Navy pendant les conflits franco-anglais du XVIIIe siècle.


Ce carnet a pour objectif de faire connaître ce projet, ses membres et ses partenaires et de donner des informations sur l’avancement des travaux à la communauté scientifique mais plus largement à un public intéressé, notamment par l’annonce de colloques et de journées d’études et la publication de billets.


Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search