Première mission de recherche à Kew

La thèse ayant commencé au mois de novembre 2021, il était important de partir rapidement à Londres pour chercher les sources, ici élément principal de la thèse. La mission s’est déroulée pendant deux semaines au mois de mars. Dans un premier temps, il était indispensable d’effectuer un travail en amont sur la recherche des références grâce au travail réalisé en master, sur les registres de l’amirauté de Bayonne ainsi que sur les bases de données en ligne. En fonction des différentes caractéristiques (nom du navire, nom du capitaine, date, lieu de départ et d’arrivée, …), j’ai relevé les différentes références à vérifier dans l’inventaire des archives Nationales de Kew.

Bureau des archivistes de la Haute cour de l’amirauté – The National Archives (KEW)


Lors de la première semaine, j’ai accédé aux différentes références afin de vérifier si des lettres se trouvaient dans les fonds d’archives préalablement sélectionnés. Certaines de ces références n’étaient pas disponibles dans la salle de lecture publique. Lors de ma collaboration avec le Prize papers project, j’ai pu être en contact et également travailler avec l’équipe d’archivistes des Archives de la Haute Cour de l’Amirauté des archives Nationales de Londres. Afin de consulter certains fonds d’archives non accessibles au grand public, l’équipe m’a convié au sein de son bureau au sous-sol des archives de Kew. Je remercie énormément Randolph Cock pour son aide précieuse ainsi que Amanda Bevan et Oliver Finnegan, que j’ai enfin pu rencontrer en présentiel.

Une boite d’archive au sein des archives de Kew

Cette mission fut très intéressante et essentielle au bon déroulement de la thèse. J’ai pu découvrir des nouveaux documents afin d’étoffer mon corpus. En plus, des lettres du navire Le Dauphin étudiées lors de mon master, nous avons pu rajouter environ 200 nouvelles lettres à notre corpus.



Citer ce billet
annabellelafuente (2023, 14 mars). Première mission de recherche à Kew. CORBAN. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vn6e

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search