Deuxième mission de recherche à Kew

Pour cette deuxième mission, il était important d’attendre le moment où les fonds non-accessibles la fois d’avant seraient disponibles. En novembre 2022, je suis donc allée à Londres pendant deux semaines afin de découvrir des nouvelles lettres.

Comme lors de la première mission, mon séjour s’est partagé en deux parties. La première semaine, j’ai pu consulter les références préalablement recherchées dans la salle de lecture publique des Archives Nationales de Londres.

J’ai pu alors découvrir des nouvelles lettres à rajouter dans le corpus et j’ai également pu voir que de nombreuses lettres étaient mélangées notamment dans les fonds de lettres en cours d’acheminement. Il se peut que dans un fond entre les colonies et la métropole, nous y trouvions des lettres vers Toulouse, Marseille, Nantes, Bordeaux, Bayonne, Mont de Marsan, …

La seconde semaine s’est passée dans les bureaux des archivistes de l’Amirauté grâce à l’aide de Randolph Cock, archiviste. J’ai notamment pu accéder à des documents présents dans la salle de numérisation.


Ces deux semaines m’ont permis de compléter et d’agrandir le corpus de lettres du projet CORBAN et de la thèse, qui est à l’heure d’aujourd’hui de plus de 500 lettres.



Citer ce billet
annabellelafuente (2023, 5 octobre). Deuxième mission de recherche à Kew. CORBAN. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vn6i

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search